Action directe, discours indirect est un film sans image réalisé par Laurent Güdel qui redonne vie, au travers de témoignages, de réflexions individuelles, de luttes collectives, de chants révolutionnaires et de spéculations anarchistes, aux luttes syndicalistes et libertaires du Genève de l’entre-deux-guerres.

Les archives sonores qui ont servi à la construction de ce film sans image ont été récoltées par Christiane Wist au début des années 1980, pour la rédaction de son livre : La vie quotidienne et les luttes syndicales à Genève, 1920-1940 : des anciens du bâtiment racontent.